Le monument de la renaissance africaine, un an après

Article : Le monument de la renaissance africaine, un an après
4 avril 2011

Le monument de la renaissance africaine, un an après

Le monument de la renaissance africaineLe 04 Avril, le président de la république du Sénégal procédait à l’inauguration du monument de la renaissance africaine en présence de plusieurs chefs d’État africains et du numéro 2 du régime nord-coréen. Sa maîtrise d’œuvre a été assurée par la société nord-coréenne Mansudae Overseas Project Group of Companies. Ce bijou architectural d’une envergure remarquable, on se le rappelle, a fait couler tant d’encre, tant de salive …La statue niché sur la colline de Ouakam était le sujet de tout les débats. Pour les admirateurs, c’est une œuvre qui fait la fierté nationale et même africaine, donc à saluer. Les contempteurs quant à eux fustigent l’érection du monument au prix d’une fortune dérisoire. Ils estiment que les priorités nationales sont ailleurs. Dans tout les cas, le chef-d’œuvre est désormais l’un des sites touristiques les plus attractifs du pays de la Téranga. Gouverner, c’est faire des choix. Et des choix découlent les priorités d’un système. Devait-on abandonnée un tel projet au profit d’un autre secteur. Je pense que ça en valait la peine. Jean de la Bruyère ne dit-il pas qu’«il faut rire avant que d’être heureux, de peur de mourir sans avoir ri’’ ?

La manne financière

Il y a manne financière parce que le monument a coûté entre [9 et 15 milliards de francs CFA. Certaines sources parlent d’un montant bien plus élevé. L’opposition estime jusqu’à 60 milliards de nos francs. Les travaux ont commencé en 2002 pour s’achevé en 2009. Quelle que soit la source, nul ne doute qu’une telle œuvre à un prix.

Il y a également manne financière par rapport aux entrées de fonds que la statue occasionne. Il ne se passe de jour sans que des centaines voire milliers de visiteurs ne se pointent. Lors d’un passage dernièrement sur le site, j’ai essayé de savoir à combien s’élève la recette quotidienne. Mon interlocuteur m’a dit que c’est beaucoup d’argent sans en préciser le montant. Mieux, le monument contribue à une meilleure vente de la destination Sénégal. Il n’y a pas que la façade externe. A l’intérieur il ya une restaurant panoramique accessible par un ascenseur de 15 places. Il abrite également des salles d’exposition, de conférence, de projection de films, un musée. Tout autour, en contrebas, seront aménagés des boutiques, restaurants et un village artisanal. Cet ensemble d’infrastructures aura des retombées économiques et fera de cet endroit un pôle de développement du tourisme.

Symbole

Le monument représente un couple et son enfant, dressés vers le ciel. Il symbolise une Afrique qui renait après les longs siècles d’esclavage et de colonisation. Justement le président Abdoulaye Wade lui-même s’était exprimé là-dessus : « Si j’étais un sculpteur, je mettrais en place trois personnages, les bras ouverts dans un élan d’étreinte. Deux, sur une marche supérieure, l’Europe et les Etats-Unis sont plus rapprochés. Le troisième, l’Afrique, un peu éloigné, aux formes saisissantes de pureté et de force, tend aussi les mains… »

A l’heure où la plus part des pays africains fêtent les 50 ans de leur accession à l’indépendance, un tel symbole ne pouvait pas mieux tomber. Reste à matérialiser ce réveil par une meilleure prise de conscience de nos réalités et prendre notre destin en main ; car personne ne viendra développer ce continent à notre place. L’ennemi de l’Afrique, c’est l’africain, disait l’autre.

Partagez

Commentaires